Caroline Doré M.A. - Sexologue sur la Rive-sud de Montréal

 

 

La démarche thérapeutique

 

Comment se déroule la 1ère rencontre

La première rencontre sert à établir un premier contact entre le client et le thérapeute, c’est à ce moment qu’on peut voir si le courant passe. On expose les grandes lignes du problème et on débute l’évaluation.

 

L’évaluation

Durant les quelques premières rencontres, le thérapeute a besoin de collecter le plus d’informations possible pour apprendre à vous connaître, comprendre l’origine du problème et ainsi nous proposer un plan de traitement adapté.

 

Les objectifs, le plan de traitement et le traitement

Les objectifs correspondent à ce que l’on souhaite atteindre comme buts. À la fin de l’évaluation, le thérapeute nous propose donc des moyens (plan de traitement) pour atteindre nos objectifs. Les séances suivantes représentent donc le gros du travail en thérapie.

 

Ce que la thérapie n’est pas :

-Solution miracle du thérapeute
-Prescription de médicaments (ex. viagra)
-Contacts physiques entre le thérapeute et le client

 

Durée

Comme chaque personne est unique et que chaque problème est vécu différemment, il n'est jamais possible de connaître à l'avance le nombre de séances qui sera nécessaire pour atteindre ses objectifs.


Pour consulter le code déontologique de l’Association des sexologues du Québec :
http://www.associationdessexologues.com/deontologie.php

 


Implication

Pour qu’une démarche thérapeutique soit efficace, le client doit être pleinement impliqué dans celle-ci. Cette implication se traduit par différents éléments, tel que :

 

Présence
La présence physique et psychologique aux rencontres est primordiale. Si on cancelle une fois sur deux, ou qu’on passe les rencontres en ne faisant aucun effort de réflexion, un changement ne peut se produire.

 

Poser des questions
C’est être actif dans le processus, c’est vouloir comprendre ce qui se passe. Il est important de ne pas subir la thérapie, mais de prendre en charge votre démarche et d’en faire la vôtre.

 

Donner des informations
Mentir ou retenir des informations freine le changement. Il faut s’ouvrir un minimum pour permettre au thérapeute de pouvoir vous aider.

 

Motivation
Le thérapeute ne peut pas être motivé à votre place. Il est important que vous puissiez voir ce que le changement peut vous apporter. La motivation peut provenir de plusieurs sources (souffrance, frustration, buts, etc.). À vous de trouver la vôtre.

 

Prise de pouvoir et responsabilisation
Le thérapeute ne peut pas changer à votre place. Vous devez prendre conscience de votre propre responsabilité dans ce qui vous arrive pour être en mesure de prendre du pouvoir dans votre vie.